best free website templates

TAIKIKEN FRANCE

Organisation pour le développement du Taikiken de Soshi Kenichi Sawai
créée par Soke Alain Stoll

le TAIKIKEN

Kenichi Sawai

…de son vrai nom Tai Ki Shi Sei Kenpo (太氣至誠拳法) est un art martial japonais d’obédience chinoise, fondé en 1947 par Sensei Kenichi Sawai (1903-1988), qui avait été éduqué dans la pure tradition du Budō japonais. Il était 5ème Dan de Judō Kodōkan et 4ème Dan de Ken Jutsu et d’Iai Dō.

Lors de son long séjour en Chine (1933-1945) et par suite de sa défaite en combat contre Wang Xiang Shai (王薌齋 -1885-1963 - Okosai en Japonais) fondateur de la méthode (Da Chen Quan -大成拳 -), Sawai Sensei devint l’élève de Shifu (師傅 = Professeur, mais aussi Père) Wang Xiang Shai en Chine dans une période se situant entre les décennies 1930 et 1940. Sawai Sensei étudia aussi avec Yao Zong Xun, qui pouvait être considéré comme le plus ancien élève de Shifu Wang.

Le nom d’origine de cet art martial étant Yi Quan (意 拳) ou Da Cheng Quan (太成拳). Cet art martial prend ses racines dans le Xing I Quan (形 意 拳) ou art de combat de la « forme et de l’intention ».
Le terme "Intention" sous-entend que tous les exercices qui constituent l’architecture technique de cet art martial, doivent être effectués consciemment, pour qu’ils puissent ensuite devenir des mouvements spontanés et instinctifs.

Pierre Robert et Alain Stoll

Taikiken (terme japonais) se traduit par "Boxe (拳) de la Grande Énergie (太氣)". Ne pas confondre avec Tai Qi Quan ou Tai Chi Chuan (terme chinois) qui signifie "Boxe (拳) du Faîte Suprême (太極)".

La pratique de Taikiken est orientée vers la culture et les manifestations de l’énergie (Ki - 氣) explosives (Hakkei -発勁- en japonais) qui peuvent intervenir lors d’un combat d’auto défense. 

Le Taikiken est ssentiellement fondé sur un entraînement dont l’objectif premier, via le Ritsu Zen (立禅) est de sensibiliser et de stimuler l’ensemble du système nerveux, afin d’acquérir cette capacité de pouvoir faire face et vaincre un quelconque adversaire (éventuellement en possession d’une arme blanche ou d’un bâton), quel qu’il soit et à n’importe quel moment, sans pour cela être handicapé ou stressé dans l’action à mener lors d’une situation de combat particulièrement dangereuse, où l’agresseur aura toujours l’avantage de la surprise, et donc un temps d'avance.
Ce qui sous-entend que dans la pratique du Taikiken, l’idée de fond est de rester toujours vigilent, même en dehors des Keiko au Dōjō. 

Comment réagir spontanément, adéquatement et efficacement en situation de combat réel, est l’objectif martial du Taikiken.

Cela dit, il faut aussi reconnaître, que les nouvelles générations de Sensei Taikiken, autant japonais qu’occidentaux, comme par exemple les Sensei Jan Kallenbach, Marshall Mc Donagh, Jean Luc Lesueur, Jacques Legree et Alain Stoll (et ce bien qu’ils qu’ils soient tous des combattants de valeur) ont lors de cette dernière décennie, mis l’accent sur l’aspect santé et renforcement énergétique via le Taikiken, sans toutefois mettre de côté sa véritable nature, qu’est le combat d’auto défense.

Sites made with Mobirise are 100% mobile-friendly according the latest Google Test and Google loves those websites (officially)!

Mobirise themes are based on Bootstrap 3 and Bootstrap 4 - most powerful mobile first framework. Now, even if you're not code-savvy, you can be a part of an exciting growing bootstrap community.

Choose from the large selection of latest pre-made blocks - full-screen intro, bootstrap carousel, content slider, responsive image gallery with lightbox, parallax scrolling, video backgrounds, hamburger menu, sticky header and more.


Le Taikiken commence là où le Karate Dō - 空手道- s'arrête.

L’architecture technico-énergétique du Taikiken, n’est pas comparable aux autres méthodes actuelles de boxes pied-poings.

Il n’existe pas en Taikiken une terminologie technique telle que l’on peut la trouver, comme par exemple en Karate, hormis les termes Tsuki -突き- et Keri - 蹴 -. La terminologie utilisée par Sawai Sensei à l’origine est radicalement différente que celles que l’on connaît dans d’autres disciplines de combat nipponnes, comme par exemple :  Neri - 練-, Yuri -揺 -, Sashi Te - 挟手-, Harai Te - 払手-, Mukae Te - 迎手-, Da Ken - 方拳-, etc. 

Lors des exercices de combat et ce en comparaison avec d’autre arts de combat de percussion, le Taikiken se distingue par le fait que le combat se pratique au plein contact et sans protection (seulement avec les mains ouvertes pour les frappes au visage ; les frappes poings fermés sont tolérés pour le corps).

Le Taikiken, autant au Japon qu’en Europe a construit sa réputation par la présence d’un encadrement de Sensei qui sont tous des combattants remarquables et de haut niveau. Il faut se rappeler qu’au Japon le Taikiken a construit sa réputation via le vrai combat (ou le Jissen Kumite -実戦組手-) 

L’enseignement dispensé par Sawai Sensei depuis le début des années 50 et enseigné ensuite par la première et la seconde génération des Sensei japonais, le fut d’une manière relativement confidentielle  et le Taikiken n’était pas accessible à tout le monde et ce sans que cela soit péjoratif ou réducteur. Il est bien connu que le ticket d’entrée au Taikiken du temps de Sawai Sensei était tout sauf une promenade de santé !  

En effet, pour comprendre correctement le Taikiken, il était et est toujours nécessaire d’avoir à son acquis, non seulement une bonne connaissance de la culture du Budō, mais aussi et surtout de très bonne capacité de combattant

Alain STOLL

Taikiken Kyoshi 7ème Dan 
professeur de Tai Chi Chuan et de Qigong 

diplômé d'État de niveau 2
5ème Dan de karaté

Alain Stoll Ritsu Zen

Alain Stoll a commencé le Budo par le Karaté Shotokan en 1963. Parallèlement à la pratique du karaté, il a commencé à étudier le Taikiken en 1987 avec Jean-Luc Lesueur Sensei et Jan Kallenbach Sensei lors de séminaires en France et à Amsterdam. 

Entre 1974 et 1976, il est allé au Japon deux fois six mois pour pratiquer le karaté, mais aussi pour étudier le sabre à l'école d'Omori Sogen Sensei (Kashima Shinden Jiki Shinkage-Ryu), et le Jo Jutsu de Shimizu Takaji Sensei (Shindo Muso-Ryu).

Entre 2001 à 2003, il fait de nombreux voyages au Japon pour finalement s'y installer de 2004 à 2011. Durant tout ce séjour au Japon, il a étudié dans le Dojo de Michio Shimada Sensei, à Tokyo Shinjuku (2-3 fois en semaine) et rencontré de nombreux Taikiken Sensei tels qu'Amano Sensei, Kashimura Sensei, Sato Seiji Sensei (décédé récemment).
Pendant cette longue période, il a donné des cours de Kenpo et de Tai Chi Chuan aux Japonais à Tokyo et à Yokohama (où il vivait).
En avril 2006, il a créé son école de Budo à Yokohama : le Seishinkan Kenpo International.

Au Japon, il a également reçu un enseignement de Kyudo au sanctuaire shinto du Dojo Hachimangu à Kamakura et de Shodo pendant 3 ans (par des femmes Sensei).

De retour en France en 2011, Jan Kallenbach Sensei lui décerne le grade de Taikiken Renshi. Désormais basé dans le sud-ouest de la France, au pied des Pyrénées, il s'efforce de développer le Taikiken dans un esprit de confidentialité et de qualité.

Il reçoit en 2019 le grade de Taikiken Kyoshi des mains d'Iwama Sensei.

l'ORGANISATION

Taikiken France

Taikiken - Han Zen

En 2016, suite à un nouveau séjour de deux semaines au Japon, Alain Stoll fait la connaissance du plus ancien élève de Sawai Sensei, Iwama Norimasa Sensei, qui l’accueille à son domicile.

Suite à un très long entretien et un Keiko privé spécialement organisé en l'honneur de Stoll Sensei, Iwama Sensei l’interrogea sur la manière dont était organisé le Taikiken en France. Peu convaincu par l'immobolisme en France, et après une long moment de silence, il reprit la parole de cette manière:
« Alain San, pourquoi ne prenez vous pas en main l’organisation du Taikiken en France ? Réfléchissez-y ! »

Cette question était embarrassante, car Lesueur Sensei fut désigné par Kallenbach au milieu de la décennie 80 pour organiser la cohésion du futur Taikiken en France, bien que rien de concret ne fut réellement fait, la discussion sur ce registre s’arrêta.

Suite à cette discussion, Alain Stoll décida, de retour en France, de réunir ses anciens pour évoquer le sujet. Au terme de cette réunion la décision de créer Taikiken France fut pris collégialement.  


La création de l'association Taikiken France a été déclarée au Journal Officiel et le nom a été déclaré et protégé à l’INPI en Mai 2018.

L'assocation a pour but de développer le Taikiken en France, en proposant une structure aux clubs qui le souhaitent, en proposant des stages et événements, en donnant les moyens à ses membres de s'investir dans leur pratique. 

Depuis sa création, en participant financièrement de manière substantielle, Taikiken France propose aux Senpai qui le désirent, de s’envoler pour un périple de 15 jours au sein du Taikiken Nippon à Oyama (Tochigi) et Tōkyō/Saitama.

Taikiken France vient de créer le premier manuel technique sous la forme d’un Programme de Progression très précis, pour aider les futurs candidats d’accéder aux différents Menjō et Menkyō d’instructeur et professeur.

Choose from the large selection of latest pre-made blocks - full-screen intro, bootstrap carousel, content slider, responsive image gallery with lightbox, parallax scrolling, video backgrounds, hamburger menu, sticky header and more.

Sites made with Mobirise are 100% mobile-friendly according the latest Google Test and Google loves those websites (officially)!

Mobirise themes are based on Bootstrap 3 and Bootstrap 4 - most powerful mobile first framework. Now, even if you're not code-savvy, you can be a part of an exciting growing bootstrap community.

Choose from the large selection of latest pre-made blocks - full-screen intro, bootstrap carousel, content slider, responsive image gallery with lightbox, parallax scrolling, video backgrounds, hamburger menu, sticky header and more.

CONTACTEZ-NOUS

PARTAGEZ CETTE PAGE !

© Copyright 2019 Taikiken France- Tous Droits Réservés